La loi de Murphy, vous connaissez ? Bon, il s’avère qu’elle s’applique aussi à la startup. lesson13Souvent, quand un truc commence à déconner, c’est toute une cascade d’ »emmerdements » (il n’y a pas d’autre mot, désolée…) qui se produisent : ça commence par le café du matin sur la chemise blanche fraîchement repassée pour son rdv avec un investisseur ; la grève des transports qui provoque des embouteillages en ville (ou la neige !) ; plus de batterie sur votre téléphone pour prévenir de votre retard, votre présentation ppt qui plante (bah oui, faut toujours avoir une présentation PDF sur clé USB sous la main !!), …

On caricature un peu, mais qui ne s’est jamais dit : « c’est la loi de l’emmerdement maximum !! ». Parfois, au point de se dire : « mais ce n’est pas possible, on m’a jeté un sort !! ». Alors, sachez qu’il n’y a pas de sorcier vaudou qui incante les mauvais esprits pour nuire très spécifiquement à votre startup.

C’est vrai qu’une startup a tendance à cumuler les embûches ! Petite structure réactive et agile mais néanmoins fragile, elle est hypersensible aux mouvements de son environnement alors forcément  elle doit s’adapter dans le chaos. Ah oui on ne vous l’a pas dit mais l’innovation c’est quand même un peu le chaos : pas de marché référent ; pas de modèle économique existant ; des solutions de substitution à plus savoir quoi en faire ; un risque maximum pour des résultats aléatoires ;  des développements techniques qui n’avancent pas comme on le voudrait, comme il faudrait… Bref, il faut rester optimiste et se dire que forcément un jour, ça ira mieux…

Et si vraiment on vous a jeté un sort, alors contactez d’urgence un désenvoûteur. Pour la modique somme de 50€, il vous aidera à trouver un 1er client, recruter le mouton à 5 pattes, promettra le retour de l’associé aimé…:-)

Pour ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion de visiter l’Incubateur, et surtout de venir y boire un café, voici un aperçu de ce que vous pourriez y découvrir… Un peu moins glamour qu’Aubade (mais beaucoup plus rigolo), nous vous proposons une série de « leçons » qui doivent rester à l’esprit du startupper tout au long de son parcours de création. Au-delà des leçons (on n’est pas à l’école non plus, faut pas exagérer), il faut y voir un pense-bête, un inventaire à la Prévert, plein de petits conseils de bon sens vus sous l’angle de l’humour… Parce qu’après tout, c’est déjà super compliqué de créer une startup, alors si en plus, on ne trouve pas un peu de fun dans cette aventure…