Que celui qui ne s’est jamais assoupi devant une présentation PowerPoint lève le doigt !

102030Heureusement, Guy Kawasaki est venu mettre un peu d’ordre dans vos présentations PowerPoint avec la règle des 10/20/30 dans son ouvrage « L’art de se lancer » (à lire impérativement quand vous créez votre boîte). Sa règle d’or : 10 slides, 20 minutes, 30 de taille de police de caractère.

Quelques petits conseils pour ne pas faire de votre slideshow un « Picasso » :

  • Restez sobre sur vos choix de typo ; éviter celle avec les empattements pour plus de lisibilité ; quand vous choisissez une typo non standard, pensez à transformer votre PowerPoint en PDF si vous passez votre prez sur un ordinateur qui ne serait pas équipé de cette typo… ça vous évitera des surprises au moment de la projection…
  • Évitez les listes de puces dans les listes de puces : à vouloir être synthétique avec des bullet points, on finit par se noyer dans trop de contenu…
  • Évitez aussi les images de mauvaise définition (pixellisées, floues) ou avec le filigrane de Fotolia… Privilégiez des photos/logos en haute définition.
  • Evitez les cliparts, ou autres propositions de mise en forme de PowerPoint…
  • Et surtout arrêtez les animations (a fortiori les bruitages divers, si si on l’a vu). Si vous devez faire apparaître un graphe, ou un autre élément, faites 2 slides identiques et rajouter les éléments sur la 2nd. On évitera ainsi l’apparition en mode « entrée brusque » ou « estompé »…
  • Pour en finir avec  les conseils sur la « forme », évitez de mettre trop de couleurs dans votre masque. Si vous avez déjà pas mal de couleurs dans votre charte graphique, optez pour une couleur neutre et mettez des touches de couleur avec parcimonie…

Simplicité et sobriété. Ayez toujours ces 2 mots en tête quand vous préparez votre slideshow.

Sur le fond :

  • Ne pas mettre plus d’une idée par slide. Lorsque vous rédigez votre slide, donnez-lui un objectif (présentez votre solution par ex) et tenez-vous à cet objectif pour en remplir le contenu (ne présentez pas les avantages, l’avantage concurrentiel… Faites-le sur un autre slide) !
  • N’écrivez pas non plus ce que vous allez dire, meilleur moyen de perdre son auditoire qui lit plus vite que vous ne parlez… Privilégiez une photo qui exprime le problème que vous adressez, un joli schéma qui présente votre solution, des matrices pour la concurrence avec les logos (non pixélisés de vos concurrents, voir plus haut ;))
  • Si vous projetez une vidéo de démo pendant votre pitch, assurez-vous que tout fonctionne correctement juste avant votre pitch. Rien de pire que des silences flottants pendant les tentatives de débogage en pleine prez…

Voilà voilà, je crois que l’on a fait le tour des règles de base concernant le slideshow. Il vous reste ensuite à captiver votre auditoire par l’histoire que vous leur racontez…